Dans le vert tropical de l'est de Madagascar

 

Le ponton du Bush House | Le chemin vers le paradis

L'océan Indien sauvage et les plages désertes

Pécheur sur sa pirogue | La vie quotidienne sur le canal

BUSH HOUSE

HISTOIRE CANAL DES PANGALANES

L’ORIGINE NATURELLE

Histoire Canal des Pangalanes : Le canal des Pangalanes est une impressionnante enfilade de rivières et de lacs parralèle à l’Océan Indien. Seulement une étroite bande de terre les séparent. Les lacs sont connectés par la main de l’homme à l’aide de canaux sur 600km, de Tamatave à Farafangana, ce qui en fait le canal le plus long au monde. Il fût aménagé pour la navigation commerciale par le Général Gallieni de 1896 à 1904 durant les 1ères années de la colonie Française, afin d’acheminer plus facilement le transport des marchandises du Sud-Est de Madagascar vers le port de Tamatave. En effet la navigation en mer sur cette partie de l’Océan Indien était trop dangereuse.

LA VIE QUOTIDIENNE

Le canal est encore aujourd’hui au centre de la vie quotidienne dans la région. Il est la 1ère voie d’approvisoinnement, de transport, de locomotion. Naviguer sur les eaux calmes des Pangalanes est un voyage fantastique à travers le temps et l’histoire. Beaucoup de villages Betsimisaraka sont visibles sur les berges, ainsi que les pirogues des pécheurs. On y croise les radeaux qui emmène les bois de construction à Tamatave, tout comme du temps de la colonie. Les bateaux surchargés portent des noms originaux comme « Grand Espoir » et « Poisson Malgache ». Les villageois saluent et crient aux passages des bateaux, et les pêcheurs vous demandent si vous avez passé une bonne nuit depuis l’autre berge !

L’ENVIRONNEMENT DU CANAL

Les nombreux ilots et les berges du Canal sont riches en flore aquatique : Ravinala (Emblème de la nation Malagasy), nénuphars, Eucalyptus, pandanus, nénuphars, oreilles d’éléphants… L’hôtel Bush House surplombe le lac Ampitabe, le troisième plus grand lac des Pangalanes. En contrebas, à 30 mètres, une plage de sable blanc et des eaux claires et sûres pour la baignade. La région s’apelle « Ankanin’Ny Nofy », qui veut dire « le nid des rêves ». Un nom qui tient toutes ses promesses…