Mont Caméléon | Mont Tsaranoro

Chaine montagneuse de l'Andringitra | Vue depuis la forêt sacrée

Marche Matinale | Le camp vu depuis l'autre côté de la rivière

Lieu Authentique | Bienvenue dans la vallée

Coucher de soleil | Le Tsaranoro s'habille de couleurs ocres

TSARANORO : HISTOIRE ET GÉOLOGIE

HISTOIRE DU TSARANORO

Les anciens du village racontent l’histoire selon laquelle le nom « Tsaranoro » date des années 1820, durant les combats entre les 2 ethnies Betsileo et Merina. Les Merina viennent des hauts plateaux, au centre de l’ile. Ils voulaient renverser les royaumes voisins dont celui des Betsileo. Le roi Sahanambo fuit les hauts plateaux pour échapper aux envahisseurs Merina. Il trouva une grotte suffisamment grande pour se loger lui et ses proches. Pour sa sécurité, il en barricada l’entrée pendant plusieurs mois avec des pierres, jusqu’à ce que ses provisions s’épuisent. Il n’avait d’autre choix pour survivre que de redescendre dans la vallée.
Pour éviter tout soupçon des Merina sur sa présence dans la vallée, le roi envoya ses deux sœurs « Ratsara » et « Ranoro » chercher des provisions. La grotte fut ouverte pour les laisser passer et refermée aussitôt après.

tsaranoro

Après avoir fait rapidemment trouvé les provisions dans la vallée, les deux sœurs rentrèrent plus tôt que prévu et trouvèrent donc la grotte fermée. Elles crièrent et cognèrent à la grotte mais personne n’ouvra. Bien qu’elles eussent de quoi se nourrir, elles n’avaient pas de quoi boire. Après plusieurs jours à se nourrir de riz cru, elles finissent par mourir de soif. Quelques jours plus tard, quand le roi ouvrit la grotte, il trouva ses deux sœurs mortes. En l’honneur de Ratsara et Ranoro il nomma la plus haute pierre de la vallée « Tsaranoro » et les trois rochers à sa gauche « Vatovoarindrina, ou les « portes de pierre fermées ».
Depuis, il est « fady » (interdit) de parler des Merina dans la forêt sacrée, située au pied du Tsaranoro.

GÉOLOGIE DU TSARANORO

Madagascar est en grande partie constituée géologiquement par un soubassement cristallin, la « roche mère », datant du précambrien (500 millions d’années). Les Hauts Plateaux du centre de l’île sont un mélange complexe de massifs, de collines et de vallées, comme l’illustre cet endroit. Ce relief est sculpté par les forces géologiques et les longues périodes d’érosion sur la roche mère.
En effet, ces grandes barres de granite que constituent les massifs de l’Andringitra et du Tsaranoro, sont les parties qui ont résistées aux attaques du temps. Ce sont les témoins de la surface d’érosion datant de l’époque du Pliocène, il y a cinq millions d’années!